2017 bandeau cap leucate

Historique de l'APPFL - ex ADPFL - Les années 1995-2004

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Les années 1995-2004 :

Continuité de l' action de l'ADPFL pour l'aménagement et l'entretien du quartier avec une nouvelle majorité municipale.

Roger MEYNIER, qui était alors le Président de l'ADPFL, rentre au Conseil municipal dans l'équipe de Michel PY au poste stratégique d'adjoint à l'Urbanisme qu'il occupera jusqu'à sa disparition accidentelle en décembre 2007. Au cours de son premier mandat il va faire évoluer le plan d'urbanisme initial du quartier notamment en ouvrant la rue du Cers, et en favorisant les lotissements de maisons individuelles dans le secteur de l'impasse St Pierre plutôt que les co-propriétés

L'ADPFL va poursuivre son action avec une nouvelle génération de Présidents et obtenir de nombreuses réalisations dont :

  • l'aménagement (jardin et boulodrome) du square Henri GROSSETETE, premier président de l'Association décédé en 1994 ; la restauration de la chapelle à l'entrée de Leucate-Plage ; plantations de pins avenue du Sémaphore dans sa partie entièrement minérale ; pose de grilles pour la collecte des eaux pluviales ; éclairage public complété  et réglementation de la circulation améliorée rue du Chemin Haut de la Mer ;
  • dans l'environnement immédiat du quartier : pose de buses de passage des eaux sous la voie rapide, fragments de revêtements routiers moins bruyants au droit du quartier ; WC sur la plage boulevard du Front de Mer ;
  • l'aménagement de plusieurs sentiers piétonniers mais sans véritable politique globale et avec une qualité très inégale tant du point de vue fonctionnel qu'esthétique.

En 2003 il reste encore beaucoup à faire et les sujets de mécontentements sont nombreux et récurrents d'année en année : 

  • sentiers non réalisés ; 
  • signalétique des rues et sentiers incohérente ou trompeuse (l'avenue du Sémaphore qui conduit tous les visiteurs non pas au Sémaphore mais à une impasse ! ) ;
  • panneau de ville avec indication des copropriétés à l'entrée du quartier réclamé chaque année depuis 1995 toujours pas implanté ; 
  • mauvais entretien des sentiers ;
  • pas de  ramassage des déchets verts et des encombrants ;
  • malpropreté des emplacements des bennes à ordures.

Ces constats  reviennent tous les ans.

 

Imprimer

Articles récents ou récemment modifiés

Cotisations 2018 à la date du 31/5/2018 : 47

( 142 en 2017 )

2018 : 8

2017 : 29

2018 : 39

2017 : 113

Cotiser