2017 bandeau cap leucate

  • Actualités
  • Documents relatifs à l'enquête publique de juillet 2015

Contribution ECCLA à l'enquête publique sur la modification du PLU

ECCLA est une association de protection de l’environnement, créée en 1988, agréée depuis décembre 1991 au titre des articles L. 121-8 et L. 160-1 du Code de l’Urbanisme et au titre de l’article L141-1 du Code de l’Environnement, dans un cadre départemental.

Sa contribution complète se trouve : http://www.eccla-asso.fr/300315-leucate-contribution-deccla-a-l-e-p-sur-la-7eme-modification-de-plu/

Nous reproduisons ci-dessous un extrait qui  nous concerne directement :

 

Leucate Plage, aménagement du Parking du Galion, projet d’établissement hôtelier :

En préambule, la recherche selon le Code de l’urbanisme (article 121-1§3) : « l’autorité municipale doit s’employer à rechercher une utilisation économe et équilibrée des espaces naturels, urbains, péri urbains et ruraux » donc une reconquête de bâti existant (droit de préemption urbain, etc)… Et en aucun cas, la proposition faite par la commune de construire un « hôtel » dans ce sas d’écoulement des eaux ne peut être envisagée. Ce parking du Galion, situé dans la zone des 100 mètres –inconstructible- est à l’origine un « grau chenal » qui lui permet de jouer le rôle de bassin de rétention et d’évacuation des eaux (pluvial et coup de mer) et ainsi d’éviter l’inondation d’habitations. Cet espace libre fait un effet éponge/exutoire du flux.
La commune de Leucate est confrontée à certaines périodes de l’année à de forts coups de mer et à des pluies saturant le réseau créant de fortes inondations récurrentes dans cette dernière décennie 1997, 1999, 2007, 2009, 2011, 2013,… ? Les conséquences de ces catastrophes naturelles sont loin d’être négligeables notamment auprès des dégâts sur les biens et des personnes. Les pompes en place à proximité du parking du Galion sont rapidement hors service. Nous retenons que la commune a la volonté depuis des années de construire sur ce dernier espace libre (thalasso, …). Dans le SCOT, seules les installations conchylicoles, pêches, etc. nécessite la présence de l’eau et sont concernées par ce besoin.

Une construction sur ce terrain serait un frein à l’évacuation des eaux. Elle constituerait une vraie barrière qui serait contournée par le flux qui irait inonder en aval.

De plus, ce projet se trouve en non-conformité avec le SCoT/SYCOT de la Narbonnaise qui interdit la construction sur les lidos zones d’expansion des crues.

Remblais (illégaux ?) en zone protégée
Aménagement des espaces verts

Sur le même sujet:

 

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
Ajouter un commentaire
  • Aucun commentaire trouvé

Cotisations 2018 à la date du 13/7/2018 : 69

( 142 en 2017 )

2018 : 10

2017 : 29

2018 : 59

2017 : 113

Cotiser