2017 bandeau cap leucate

    Objectifs de l'APPFL

    Vote utilisateur: 0 / 5

    Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
     

     

     

    Priorités 2016/2018

    Conséquences pratiques du PPRL :

    Nous souhaitons étudier avec la municipalité la possibilité d'organiser collectivement, pour en réduire le côut, la réalisation du diagnostic des correctifs à mettre en oeuvre pour chaque logement concerné. En parallèle, nous continuerons la veille et l'information des adhérents.


    Cinéma sur la plage

    La saison 2017 a confirmé le succès de cette nouvelle animation, avec trois séances qui chacune ont attiré plusieurs centaines de spectateurs, malgré une température parfois fraîche. Nous souhaitons donc continuer cette action en 2018, en collaboration avec les services municipaux.


    Végétalisation du parking du Galion :

    Nous proposons, pour 2018, une première étape consistant à planter des arbres d'ombrage en bordure de la parcelle, des arbustes odorants autour des poubelles et des plantes grimpantes pour masquer les pompes.


    Parmi les actions de fond, nous souhaiterions qu'une attention particulière soit portée à :

    • L'entretien des sentiers de la falaise,
    • La réfection d'un sentier parmi les plus fréquentés et les plus endommagés, sentier de la Mer ou sentier des Palombes,
    • La continuité de la piste cyclable à l'entrée de la station, tant vers le chemin du Grau que vers le front de mer, soit en améliorant le dispositif rue de la Ruino, soit en créant un nouveau cheminement, en bordure du camping municipal, côté Grau,
    • L'installation de conteneurs à ordures enterrés en bas de l'avenue du Sémaphore,
    • La poursuite des efforts, en collaboration avec les services de l'état, pour évaluer objectivement les nuisances sonores de la  départementale et y rémédier.

    Actions de fond

    Renforcer l'identité de station touristique


    Requalifier l'entrée de ville, depuis le panneau Leucate-Plage sur l'avenue du Général De Gaulle, jusqu'au Boulevard du Front de Mer par la rue de La Ruino, la Place des Tennis, le chemin du Mouret et la place du « Galion ».

    Quelques actions de nettoyage ou de remise en état des trottoirs ont été réalisées, ainsi que des plantations autour des tennis. Globalement l'entrée de Leucate-plage reste indigne des exigences qualitatives d'un site touristique ambitieux : trottoirs informes du côté bâti de l'Avenue du Général de Gaulle et de la Rue de la Ruino ; entrée du Quartier de la Falaise fourre-tout de containers et équipements divers.

    Le Parking du Galion et ses abords, Chemin du Mouret et Front de Mer, sont depuis longtemps dans un état d'abandon, dévalorisant cet accès très fréquenté à la plage. Il mériterait des travaux, en particulier de vrais trottoirs et une végétalisation adaptée au niveau de la clôture, le masquage des pompes de refoulement et un mobilier urbain pour les containers. L'entretien du parking doit être permanent avec un équipement de poubelles suffisant et des WC publics en relation avec le poste de surveillance de la plage complétant les équipements nécessaires pour l'accueil des vacanciers plagistes dans ce secteur.

    Une amélioration rapide peut être obtenue par des plantations. Au delà, nous souhaitons que l'entrée de Leucate-Plage et ses espaces publics majeurs fasse l'objet d'une requalification esthétique globale à étudier et programmer dans la durée, en commençant par un mobilier urbain esthétique homogène.

    Assurer des circulations à pied et à vélo agréables et sécurisées


    • Réalisé en 2015 l'aménagement du chemin du Grau, dit chemin de Mouret, avec une voie séparée pour les piétons et cycles, que nous réclamions depuis de nombreuses années, a beaucoup amélioré la situation, même si nous regrettons que la partie cyclable soit aussi étroite. Mais il reste à assurer la continuité entre l'accès au Grau, à la plage et au village.
    • L'amélioration de la piste cyclable dans le carrefour de la rue de la Ruino avec le chemin du Mouret devrait être assurée au plus tôt pour des raisons de sécurité. C'est un point critique du réseau cyclable entre Leucate et le Centre ostréicole. Le marquage au sol actuel nous paraît tout à fait insuffisant.
    • Un débroussaillage et un nettoyage des sentiers de la Falaise doit systématiquement être assuré en début de saison. Au delà, les escaliers les plus détériorés doivent progressivement être repris, sur le modèle du sentier de la Lavande. Les parties les plus escarpées (Chemin de la Mer par exemple) doivent être équipés de rampes au moins solides et si possible esthétiques, comme dans l'escalier de la Redoulière ou le sentier du Haut de la Mer.

    Améliorer et compléter les équipements publics


    • Définir un mobilier urbain homogène et en équiper la station avec un programme de réalisation sur un ou deux ans, notamment pour la signalisation des sentiers piétons et pistes cyclables.
    • Il nous paraît souhaitable de créer un nouveau site de conteneurs à ordures enterrés en bas de l'avenue du Sémaphore, pour desservir le quartier de la Falaise.
    • Augmenter le nombre de poubelles de plage, débordantes à chaque week-end de beau temps.
    • L'entretien des toilettes publiques est inexistant, rendant ces équipements inutilisables.

    Conforter les progrès récents et terminer les actions engagées


    1. Entretenir régulièrement les espaces publics :

      • Obtenir des propriétaires riverains d'espaces publics (trottoirs, chemins..) qu'ils taillent les arbres et arbustes débordant de leur clôture, gênants pour la circulation ou la visibilité des panneaux de signalisation (Quartier de la Falaise).
      • Assurer des coupes d'entretien des arbres situés sur les emprises publiques.
      • Entretenir régulièrement les chemins piétonniers, recharger les marches d'escaliers lorsqu'elles sont creusées par l'érosion ou réfection en dur des escaliers (même style que chemin de la Lavande) lorsqu'ils sont très dégradés.
    2. Finir les aménagements en cours du quartier de La Falaise :

      • Rampes du Chemin de la Mer : La mauvaise tenue des rampes du Sentier de la Mer, a confirmé les critiques que nous avions émises dès l'origine. Quelques améliorations ont été apportées mais les rampes du Chemin de la Mer, mal conçues et mal posées, se descellent les unes après les autres. Au minimum, une reprise des scellements est nécessaire sans que cela se traduise par un enfouissement des rampes de 10 cm de hauteur dans le béton, comme nous l'avons constaté sur deux rampes qui avaient été descellées.
      • Jardin public et Chemin du Moural de Ville : Après la réfection du sentier de la Chapelle et la réalisation d'un soutènement de la butte boisée, il reste à matérialiser le chemin du Moural de Ville entre l'avenue du Sémaphore et le Sentier de la Chapelle, à rétablir le panneau de signalisation (disparu avec le changement des mâts d'éclairage public) et aménager la parcelle communale en espace vert public pour arrêter sa privatisation de fait.
    3. Continuer la mise en place des mesures permettant de lutter contre la pollution sonore de la D647 :


      limitations de vitesse, radar pédagogique, réfection des portions de revétement dégradées...

    Imprimer

    Overall Rating (0)

    0 out of 5 stars
    Ajouter un commentaire
    • Aucun commentaire trouvé

    Cotisations à la date du 9/11/2017 : 142 

    ( 124 en 2016 )

    2016 : 18

    2017 : 29

    2016 : 106

    2017 : 113

    Cotiser